Written by 18h14 Actu NFT Views: 44

La blockchain polygon et les NFT

La blockchain Polygon est l’une des blockchains qui permet de créer des NFT. Moins connue que la blockchain Ethereum qui est à l’heure actuelle le leader autour des NFT et des smarts contract. La blockchain Polygon permet pourtant une création et des transactions bien moins couteuses que sur ETH. Dû notamment au fait que ce soit une blockchain de couche 2.

Qu’est-ce que la blockchain Polygon

Comme expliqué un peu plus haut, la blockchain polygon est un réseau de couche 2. C’est-à-dire qu’elle vient par-dessus un réseau de couche un comme Ethereum. Elle aide notamment à améliorer la scalabilité et à réduire les frais de transactions qui sont parfois très chers sur les layers 1.

En plus de cela, Polygon fourni aussi une base pour les DApps.

En terme simple, si la blockchain Ethereum est surchargé, Polygon vient pour améliorer la mise à l’échelle et améliorer la vitesse des transactions.

Comment fonctionne Polygon Net work :

Polygon fonctionne sur la base de la création d’un réseau de nœuds décentralisés qui servent à créer une sidechain connectée au réseau Ethereum.

La blockchain de polygon se compose donc de 4 couches spécifiques :

  1. La couche d’Ethereum : la blockchain de polygon peut alors utiliser le réseau sécurisé ETH.
  2. La couche de sécurité : cette couche met en place des validateurs pour vérifier les aspects de toute la chaîne de polygone.
  3. La couche de réseaux Polygon
  4. La couche d’exécution : elle interprète et exécute les transactions convenues et incluses dans les chaînes du réseau Polygon.

Enfin, la blockchain Polygon utilise le proof of Stake, pour permettre une vitesse élevée de génération de blocs et donc une vitesse plus élevée dans la confirmation des transactions.

En quoi Polygon diffère d’Ethereum et de Solana

La blockchain Ethereum, elle est la plus grande blockchain de couche 1 au monde. Elle utilise un réseau décentralisé, open source et distribué, qui alimente la création de millions d’applications décentralisées, aussi appelé DApps.

Polygon, elle est là en seconde couche, construite au-dessus d’Ethereum. L’objectif de Polygon est ainsi de contribuer à la croissance de la blockchain ETH en réglant tous les problèmes que nous avons vus juste au-dessus.

De plus, même si Ethereum est maintenant passé en proof of Stake, la blockchain était à la base en proof of work. Ce qui veut dire que des mineurs devaient utiliser de la puissance de calcul, pour sécuriser le réseau.

Alors que la blockchain Polygon a utilisé dès le départ le système POS.

En termes de rapidité et d’exécution, la blockchain ETH était capable (en proof of work) de traiter 25 TPS. Là où Polygon peut traiter jusqu’à 65,000 TPS, avec des frais de gaz réduits.

Solana elle, à la différence de Polygon s’identifie clairement comme Ethereum killer. Avec son système bas à la fois sur le proof of stake et le proof of history, elle dispose d’une énorme scalabilité, des frais très bas et une possibilité de développer des applications pour les utilisateurs.

Solana peut gérer jusqu’à 65 000 transactions par seconde (TPS)

Le gros problème de cette layer 1, c’est qu’elle a subi plusieurs pannes de réseau. Les développeurs ont dû stopper la blockchain et la relancer à plusieurs reprises.

De plus, la chute de FTX a causé beaucoup de problèmes à la blockchain qui a vu son token dégringoler.

De son côté, Polygon a signé malgré le bear Market avec de nombreux projets comme Reddit ou Instagram pour créer des NFT.

La blockchain Polygon et ses applications décentralisées

Depuis le début de l’année, la blockchain Polygon à vue son nombre d’applications décentralisé exploser. Avec une hausse de 400 % comptabilisant plus de 37 000 nouveaux projets sur la blockchain.

En sachant que la plupart des projets, 74 % utilisent exclusivement la blockchain Polygon. Pour les 26 % restants, ils utilisent à la fois Polygon et Ethereum

La source provient directement du blog officiel de Polygon.

Dans les grands projets qu’héberge Polygon, nous pouvons citer bons nombres de projets autours des NFT, comme OpenSea, la principale plateforme d’achat et de vente de jetons non fongibles.

Mais aussi des projets comme The Sandbox, Decentraland, pour le côté Metaverse.

Enfin, Polygon voit aussi le géant Meta s’installer sur sa blockchain, car elle vient de créer un système qui permettra dans le futur de créer ses propres NFT (photo et vidéo) sur Instagram.

 Créer des NFT sur Instagram grâce à Polygon

Au début, le projet NFT sur Instagram, ne touchait qu’une partie des utilisateurs aux USA, mais quelques mois plus tard, en aout, le projet s’est étendu à plus de 100 pays différents. Les fonctionnalités de bases comprenaient avant tout une sorte de boite à outils, pour permettre de mint des NFT directement sur instagram.

Puis au fur et à mesure, de nombreux programmes sont venus s’ajouter. Notamment la possibilité de connecter le wallet phantom directement sur la plateforme. Ou encore la possibilité non pas de mint juste une photo ou une image, mais bien toute une vidéo.

L’objectif d’Instagram est bien sûr de devenir une vraie market place, ou il sera possible de créer, d’échanger ou de vendre ses NFT à d’autres utilisateurs.

Cela pourrait très clairement devenir une nouvelle source de revenus pour les créateurs, qui pourraient alors créer des NFTs premium pour leur communauté et ainsi augmenter leurs chiffres d’affaires.

Comment créer, acheter et vendre des NFT sur Polygon

Pour pouvoir utiliser la blockchain Polygon pour minter un NFT, vous devez impérativement posséder le token natif de la plateforme, qui est le Matic.

La première chose à faire va ainsi être de d’acheter du Matic sur un exchange comme Binance, Crypto.com, ou encore Swissborg.

Vous trouverez de nombreux tutos sur YouTube, pour créer un compte sur ses différentes plateformes.

Une fois fait, l’étape numéro 2 va être de transférer vos Matic sur un hot wallet, Metamask étant le plus connu.

Là aussi, vous avez de nombreux tutos sûrs comment créer un portefeuille sur métamask, ainsi que d’ajouter la blockchain Polygon sur votre wallet. Car oui, il faut connecter les différentes blockchains à Métamask.

Pour cela, vous pouvez vous rendre sur Coinmarketcap pour récupérer les informations nécessaires.

Enfin, une fois que vous avez transféré vos Matic sur votre wallet il ne vous reste plus cas vous rendre sur une plateforme commet OpenSea pour créer, acheter ou vendre votre NFT.

Voici les différentes étapes pour Mint un NFT sur OpenSea :

  1. Connecter votre portefeuille à OpenSea
coin 
polygon
NFT
crypto
blockchain 
token
matic
bitcoin
wallet
token non fongible
Connexion de son portefeuille Metamask à OpenSea

2) Cliquez sur l’icône de profil, puis sur créer

coin 
polygon
NFT
crypto
blockchain 
token
matic
bitcoin
wallet
token non fongible
Créer un NFT avec OpenSea

3) Ensuite, allez en bas de la page, ensuite choisissez la blockchain Polygon

coin 
polygon
NFT
crypto
blockchain 
token
matic
bitcoin
wallet
token non fongible
Recherche de blockchain sur la plateforme OpenSea

4) Remontez en haute de la page, choisissez le fichier que vous voulez transformer en NFT. Ensuite, remplissez toutes les cases :

coin 
polygon
NFT
crypto
blockchain 
token
matic
bitcoin
wallet
token non fongible
Choisir un contenu pour créer un NFT sur OpenSea
coin 
polygon
NFT
crypto
blockchain 
token
matic
bitcoin
wallet
token non fongible

Pour finir, je dirais, que la blockchain Polygon, à de beaux jours devant elle. Comme nous avons pu le voir, elle a su, malgré le bear market, lier divers partenariats, avec des grosses entreprises, pour créer notamment des collections de NFTs.

(Visited 44 times, 1 visits today)
Close