Written by 9h00 Actu NFT, Interview Views: 92

NFT : Yves Saint Laurent Beauté prépare un drop exceptionnel 

Yves Saint Laurent Beauté : Un nouveau NFT pour YSL Beauté

Yves Saint Laurent Beauté est sur le point de lancer une nouvelle collection de NFT. Partenariat avec des artistes puissantes du Web 3, mise en avant des femmes dans l’écosystème et versement des gains à des associations. En une seule action, YSL Beauté marque de nombreux points avec son NFT. Focus sur un événement exceptionnel avec en exclusivité les mots de la Directrice Digital et Marketing d’Yves Saint Laurent Beauté, Diane Hecquet.

Yves Saint Laurent lance un nouveau projet NFT

YSL et NFT : analyse d’un succès garanti. Yves Saint Laurent Beauté lance un NFT exceptionnel pour réunir l’art, les femmes, le Web 3.

On ne va pas se mentir, le Web 3 est souvent vu par les grandes marques comme un nouveau marché sur lequel capitaliser. C’est un peu l’empire du « on fait d’abord, on cherchera une utilité ensuite ». Pour voir un exemple criant, il n’y a qu’à voir Porsche

En effet, ces derniers illustrent bien ce phénomène. Car cette stratégie, chercher à faire de l’argent pour éventuellement apporter une utilité, ne marche pas. L’effervescence du bullrun n’est plus là. Elle reviendra en 2024, ou après. 

En attendant, il faut se creuser les méninges et proposer de la valeur, de l’utilité, de la qualité.

Le socle Web 3 de Yves Saint Laurent : Le Golden Blocks (NFT également)
YSL Beauté est déjà présent dans le Web 3

Est-ce un problème ? Pas si vous avez de l’ambition et que vous êtes une grande marque de qualité mondiale avec des talents connus et reconnus. Pas si vous êtes Yves Saint Laurent, accompagné par les doigts de fées d’Arianee et de Doors

2022 a vu un série d’initiatives surfant sur la hype des NFT mais sans nécessairement apporter une réelle valeur ajoutée. [Chez Yves Saint Laurent Beauté] notre obsession est de faire en sorte que nos activations ne soient pas opportunistes. Mais qu’elles s’inscrivent dans une feuille de route long terme, qu’elles apportent de la valeur pour les utilisateurs et qu’elles soient porteuses de sens pour la marque YSL Beauté.

Diane Hecquet pour NF3 France.

Le Web 3 et les NFT sont des outils puissants, presque magiques. On ne fait que le répéter. Mais pour beaucoup ces mots ne sont que des formules marketing, destinées à vendre la blockchain et ses applications. Or c’est une réalité. Le Web 3 et les NFT offrent un moyen de faire des choses multidimensionnelles, d’aller chercher plus loin, d’innover. 

Vous ne me croyez toujours pas ? 

YSL NFT : Le Drop YSL Beauté de Black Opium 2023

Le lancement de NFT que prépare Yves Saint Laurent Beauté aurait pu être le simple lancement d’un parfum, comme il y en a chaque année. Une campagne de publicité, un rebranding, et l’affaire aurait été pliée. 

Cependant, YSL Beauté a foulé les sentiers du Web 3 il y a maintenant un peu plus d’un an, à l’occasion d’un premier drop NFT gratuit et réussi.

Le précédent drop NFT de Yves Saint Laurent Beauté : Agathe Mougin et Kittens
Yves Saint Laurent avait aussi lancé des NFT avec les Djettes Agathe Mougin et Kittens

La maison française sait donc utiliser le Web 3. D’autant que le luxe se prête bien au jeu des NFT selon l’avis de Diane Hecquet, Chief Digital & Marketing Officer chez L’Oréal (la maison mère de Yves Saint Laurent Beauté) : 

Luxe et Web 3 partagent un certain nombre de valeurs : exclusivité, rareté, possession et appartenance. Sans parler de la dimension créative qu’il est possible d’y injecter en travaillant avec des artistes.

C’est justement cette dimension qu’Yves Saint Laurent Beauté a su exploiter pour cette occasion. 3 artistes vont participer à cette collection très exclusive de seulement 300 NFT. Si la rareté est présente, ce n’est pas une excuse pour mettre des prix hors sol puisque les NFT sont vendus pour seulement 300 euros. 

Un prix plus que raisonnable vu que ces derniers sont accompagnés d’une version physique du NFT et de deux parfums. C’est en réalité moins cher qu’une impression physique et deux flacons de chez YSL. 

Il y a donc un véritable avantage pour les membres de la communauté d’YSL Beauté. Et il y a une vraie volonté de venir au contact de son public de la part de la maison de parfumerie. Les fans ne sont pas des vaches à lait. Il y a un respect évident envers la communauté. Et surtout une réelle compréhension de ce qu’est le Web 3, et de ce qu’il peut offrir

YSL Beauté a toujours eu à cœur d’accompagner le changement, d’être pionnier. Le fait d’embrasser les transformations sociétales (culturelles, technologiques etc.) est donc très ancré dans notre ADN et l’émergence du web3 nous a donc naturellement intéressés.

Le Web 3 et les multivers

En faisant le choix du Web 3, Yves Saint Laurent a également ouvert les portes du multivers

Il s’agit d’une nouvelle dimension et, tout comme on le fait déjà dans le monde physique et dans le Web 2, l’idée est d’exprimer toute la richesse de la marque, ses valeurs et ses engagements: la créativité et l’audace, l’innovation, l’inclusion, la liberté sous toutes ses formes, notre programme Aimer sans Abuser.

On pourrait croire qu’il ne s’agit que du lancement d’un parfum. Cependant, de nombreux éléments transforment cette opération commerciale en un événement aux dimensions sociales, humaines et artistiques.

Tout d’abord, avec ce choix que nous venons de voir, celui d’offrir réellement quelque chose au public, pas simplement de lui prendre son argent. Avant de chercher à recevoir, YSL cherche à donner

Artistes NFT et Web 3 de YSL Beauté : Laura Sills, Ivona Tau et Natalie Amrossi
Les artistes Web 3 choisies par YSL Beauté : Laura Sills, Ivona Tau et Nathalie Amrossi (de gauche à droite)

Ensuite, avec le choix des artistes. Ce sont trois femmes qui seront mises à l’honneur, l’occasion de montrer que les femmes sont bien présentes dans le monde du Web 3 et des NFT, n’en déplaise aux détracteurs. 

De plus, les gains de ces ventes ne seront pas conservés, mais plutôt intégralement reversés à 3 associations du choix des artistes. 

Enfin, ces associations sont toutes membres du programme d’Yves Saint Laurent “Aimer sans Abuser” qui œuvre pour la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes au sein du couple.

La dimension commerciale est donc passée au second plan. Créer un lien avec son public, fédérer une communauté à travers des valeurs et l’art, voila ce que prépare Yves Saint Laurent.

Le mot de la fin

Le Web 3 est un nouveau monde. Il n’y a pas encore d’exemple de ce qu’il faut faire, ou ne pas faire. Certain font des erreurs, c’est normal. Mais pour prendre le moins de risques possible, il existe des méthodes simples.

Yves Saint Laurent beauté est un cas d’école. Être accompagné par des experts du secteurs, tester intelligemment le marché, proposer de la valeur avant de chercher des bénéfices. Voici les ingrédients d’un déploiement réussi dans le Web 3. On attend la suite des aventures d’YSL Beauté avec impatience !

(Visited 92 times, 1 visits today)
Close