Rechercher
Rechercher

Découvrez NF-Ticket, la billetterie NFT made in France

Cobalte.io c'est la billetterie NFT Made in France !
Découvrez Cobalte.io, le trio d'entrepreneurs français derrière la billetterie NFT du Web3

Sommaire : Découvrez NF-Ticket, la billetterie NFT made in France

Web3, billets, NFT… Quel rapport avec NF-Ticket ? Vous rappelez-vous de la catastrophe du Stade de France, le 28 mai 2022 ? Ceux qui sont passés à côté, n’ayez pas peur. Personne n’est mort. À part peut-être l’honneur de la France. Ce jour-là, entre 30 et 40 000 faux billets ont déclenché une crise sans précédent. Interpellations, familles aspergées de gaz lacrymogène. Mais comment en est-on arrivé là ?

Le système de billetterie classique, ancien et obsolète, a-t-il montré ses limites face à des évènements d’une ampleur toujours plus importante ? Pendant que les analystes politiques se renvoyaient la balle et essayant de trouver un coupable, un trio d’entrepreneurs français avait identifié le vrai problème. Et depuis, ils ont le remède. Rencontre avec les trois fondateurs de NF-Ticket, la solution française d’un problème mondial.

NF-Ticket, la solution de billetterie NFT Française !

Créée par trois jeunes entrepreneurs français, NF-Ticket n’a pas toujours voulu résoudre le problème des stadiers du Stade de France. Valentin Cassao, Thomas Genty et Paul Broussouloux sont avant tout des passionnés. Avec l’essor des NFT et du Web3 en 2021, ils ont d’abord pensé à lancer une collection de NFT. Mais, déjà à l’époque, ils sentent que ce type de projet est un peu creux.

Au tout début, on voulait faire une vente de NFT. Mais ça s’est très rapidement transformé en projet. Déjà à l’époque, on voyait les ventes de NFT s’essouffler. Sauf qu’on voulait créer de la valeur. Uniquement gagner de l’argent, cela ne nous allait pas côté mindset.

Pour utiliser la puissance de la blockchain et des NFT, ils se redirigent sur la certification des objets de luxe. Mais en cours de route, ils réalisent que c’est un secteur verrouillé et difficile d’accès. D’autant qu’Aura, un projet piloté par le géant LVMH, est déjà lancé.

On a réalisé que le marché du luxe et la mise en place de la solution étaient très compliqués. C’est un marché fermé et très difficile d’accès.

Là, intervient l’évènement du Stade de France. Finale de la champions league, 30 – 40 000 faux tickets, un bordel monstre. La presse internationale qui s’en donne à cœur joie, jusqu’au tabloïd anglais The Sun qui renomme le Stade de France en « Stade de Farce ». Là, ils comprennent comment apporter une solution à un problème réel.

Nous nous sommes dits okay, on a ce projet de sécuriser différents marchés grâce à la blockchain. Mais le besoin est clairement plus présent aujourd’hui sur le marché de la billetterie que sur le marché du luxe.

C’est comme ça que l’idée de NF-Ticket pour sécuriser la billetterie est née.

La sécurisation via la blockchain

L’idée de sécuriser le marché du luxe n’est pas morte pour autant. Car NF-Ticket ce n’est pas seulement une solution de billet.

NF-Ticket, c’est l’institution centrale qui vise à apporter une solution technologique basée sur la blockchain pour sécuriser les échanges.

Ticket by NF-Ticket n’est donc que la partie émergée de l’iceberg. La mode a déjà été ciblée par le trio, et deux autres niches sont à l’étude. Car pour eux, les NFT peuvent apporter des solutions à beaucoup de problèmes. Si aujourd’hui les NFT sont principalement une manière de lever des fonds et de faire du crowdfunding 3,0, la blockchain permet de faire circuler les objets d’un écosystème à l’autre.

Dans le futur, un studio de cinéma pourrait lever des fonds pour un film sous forme de NFT. Ces NFT pourraient être désignés à l’effigie du film, et devenir des objets de collections revendables. Ces produits dérivés 3.0 pourraient donner accès à des avantages exclusifs, à des royalties, et pourquoi pas devenir des personnages dans un jeu vidéo sur le metaverse. Horizontalité et verticalité, tout est possible grâce à cette technologie. C’est la puissance de la blockchain, dont les champs d’applications sont encore en train de balbutier.

Pour l’heure, NF-Ticket se concentre sur les billets. Et pas n’importe lesquels. Le trio a tenté de répondre à l’appel d’offres des JO 2024 à Paris. Mais cette porte est restée fermée pour la jeune start-up. Qu’à cela ne tienne, il en faudra plus pour les arrêter. Quoi qu’il arrive, ils savent déjà où ils vont : les petits évènements ne les intéressent pas. Ils veulent créer des solutions pour les grandes manifestations, remplir des stades.

On garde dans nos têtes qu’il faut que ça s’adresse au plus grand nombre. Il faut que ce soit ergonomique, simple, intuitif. Avec un site en mesure techniquement d’accueillir 100 000 personnes par seconde.

De plus, ils voient dans les NFT un moyen d’aller vers une meilleure redistribution de la richesse pour les artistes, d’assurer une meilleure gestion du marché secondaire des tickets, et évidemment de mettre un frein quasi définitif à la fraude. Une ambition sans limites donc. Et des avantages pour tout le monde. Si bien que, selon eux, dans 5 ans, tous les billets sont sous forme de NFT.

Les récents évènements nous ont permis de comprendre les problèmes que nous avons avec les billetteries digitalisées. Maintenant il faut une sécurité, c’est nécessaire, et on peut plus faire sans ce type de technologie, NFT ou blockchain. Le chaos du Stade de France va se reproduire si des acteurs n’arrivent pas avec une solution.

Les avantages sont tels que le futur se passerait difficilement de billets NFT :

La billetterie NFT pourrait même devenir obligatoire : si on arrive à un système global qui enlève le risque de contrefaçon, d’un point de vue étatique il y a un réel avantage là-dessus. La question, c’est combien de temps ça va prendre. Mais on est dans la bonne direction.

Cependant, ils restent pragmatiques. La blockchain et les NFT ne permettent pas de tout résoudre. Tout n’est pas bon à prendre dans les millions d’innovations qui arrivent chaque jour. La technologie permet d’accélérer ce qui est accélérable. En fin de compte, c’est en avançant avec le réel que la technologie crée vraiment de la valeur : « Le numérique est au service de la sphère réelle. On va s’accélérer, optimiser, gagner du temps. Mais la sphère réelle va rester présente. »

Et comment voient-ils le monde dans 5 ans ?

Une autre contrainte à laquelle ils pensent : le choc des ressources disponibles.

Le numérique accélère ce qui est accélérable. Au bout d’un moment, on tend vers une limite : la vitesse de la lumière. Parmi ces limites, il y a le problème des ressources terrestres qui va arriver rapidement.

Selon eux, dans le cas de la blockchain, les gens vont finir par se focaliser sur les vrais problèmes, la vraie valeur de la blockchain : la propriété sur internet, la propriété numérique.

Et quand les gens vont saisir cet enjeu, pas seulement le plan financier, mais l’importance de la data, la démocratisation va exploser en quelques instants.

Mais dans tous les cas, les 3 sont d’accord sur un point : les billetteries NFT sont déjà lancées, et elles vont rapidement prendre le pas sur les billetteries classiques. Comme ils le disent eux même, s’ils ont pu monter une start-up dans cet écosystème en si peu de temps, c’est que le problème est bien réel, la douleur est significative, et le monde du billet est prêt à changer.

Reste à savoir si NF-Ticket sera la réponse que le monde du billet choisit. Et sera la prochaine licorne française portée par le Web3, la blockchain et les NFT. S’ils avaient un génie en face d’eux pour réaliser un vœu chacun, les trois pensent à leur projet : réussir la levée de fond, connaître tous les langages de programmation informatique et avoir le produit déjà fini, prêt au lancement. 3 étapes clés qui résument la complémentarité de ce trio d’exception.

NF-Ticket est donc parti pour changer le monde de la billetterie en ligne. Après avoir attiré l’attention du monde entier avec le fiasco de la finale de la champions league, la France va s’illustrer dans l’autre sens. Non pas en attirant les critiques, mais en forçant le respect, en proposant au monde la solution au problème qu’elle a révélé. On leur souhaite toute la réussite possible

(Visited 120 times, 1 visits today)