Written by 15h17 Web3 Views: 13

The Sandbox va accueillir le premier concert virtuel dans son metaverse

The Sandbox, est un play to earn qui a évolué en metaverse pour permettre aux joueurs de devenir des créateurs dans le monde virtuel

Le Metaverse est un concept qui est de plus en plus présent dans les conversations autour de l’avenir d’Internet. Ce terme désigne un univers virtuel où les utilisateurs peuvent interagir les uns avec les autres. Cet univers intéresse de plus en plus d’utilisateurs. The Sandbox est l’une des plateformes leader dans ce domaine. Grâce à la technologie des NFT (non fongible token) elle a pu développer un univers virtuel unique

L’alpha Season 4 va accueillir un concert virtuel dans The Sandbox selon Sébastien Borget

The Sandbox est l’une des plateformes qui travaillent sur la création du Metaverse. Cette plateforme permet aux utilisateurs de créer, partager et monétiser des expériences en réalité virtuelle en utilisant des objets numériques appelés LANDs. Les LANDs sont des terrains virtuels qui peuvent être achetés et personnalisés par les utilisateurs. Ils peuvent être utilisés pour créer des jeux, des expériences de réalité virtuelle, des événements virtuels, etc.

The Sandbox est en train de développer son Metaverse en ajoutant de plus en plus d’expériences et de contenus proposés par des artistes, des marques et des communautés de créateurs. Selon Sébastien Borget, le cofondateur de la plateforme, cela ne va pas s’arrêter là. Il prévoit que l’on verra de plus en plus d’expériences et de contenus qui vont se concentrer sur la qualité de l’engagement et le plaisir offert aux utilisateurs, et moins sur les incitations liées aux tokens.

Il souligne également que ce qui engage les gens, c’est la possibilité de s’amuser, d’explorer des nouveautés et de se connecter les uns aux autres, d’où le succès croissant du concept de Metaverse. The Sandbox a récemment dévoilé son nouveau quartier Voxel Madness, situé non loin de celui d’Ubisoft, et qui met en vente 481 nouvelles parcelles, certaines situées à proximité d’entreprises spécialisées dans le divertissement et le jeu vidéo, comme Habbo, Dogami et Dungeon Siege, ou qui proposent des expériences gamifiées, comme Ledger.

L’entreprise de jeu vidéo, Ubisoft, vient de lancer sa collection NFT autour du très célèbre jeu les lapins crétins. Ce n’est pas moins de 2066 avatars uniques qui ont été créés pour l’occasion. Seuls les possesseurs de ces NFT pourront avoir accès au jeu dans le metaverse de the Sandbox, à partir du 28 février.
Cela montre que les marques commencent à s’intéresser de plus en plus au Metaverse et à la manière dont elles peuvent l’utiliser pour engager leur public.

Pour The Sandbox, 2023 sera l’année où de plus en plus de fonctionnalités seront proposées aux créateurs tiers de l’écosystème. La plateforme travaille avec 200 studios dans le monde, et le succès du Metaverse est lié au succès de ces acteurs tiers et des expériences qu’ils peuvent développer. Le rôle de The Sandbox en tant que plateforme est de proposer les outils de création les plus diversifiés possibles, et ils prévoient d’ajouter cette année de quoi proposer de la musique et de la vidéo en streaming. Il y aura également une Alpha Season 4, avec un premier concert virtuel.

The Sandbox est un metaverse créé grâce à la technologie blockchain et les NFT. Il permet aux joueurs de vivre et de créer des expériences uniques
Metaverse de The Sandbox

De nombreuses célébrités et entreprises possèdent des LANDs dans the Sanbox. C’est le cas notramment de Snoop Dogg, Steve Aoki ou encore l’entreprise Warner Music. Toutefois, ces acteurs ne seront plus les seuls à pouvoir proposer aux joueurs des évènements sur la plateforme.

Cependant, même si 2023 semble être l’année propice pour les NFT, Sebastien Borget s’inquiète néamoin du contexte économique autour des NFT.

Nous sommes en train de voir évoluer le modèle économique du NFT avec de plus en plus de marques qui lancent des collections gratuites afin d’explorer de nouveaux usages autour de la fidélisation notamment. Il faut ajouter à cela le match qui oppose aujourd’hui OpenSea à la plateforme Blur et qui conduit à une réduction et même un abandon des frais de trading et des royalties versés aux créateurs des collections pour comprendre que leur survie est remise en question sur le long terme.

Déclare-t-il, affirmant que The Sandbox continuera à appliquer 5% de royalties sur les transactions réalisées sur son marché secondaire.
(Visited 13 times, 1 visits today)
Close